Site Loader
Le Prêt coup de pouce pour booster l’entreprenariat

La Wallonie, à travers le programme « prêt coup de pouce », tient à apporter sa contribution pour développer les petites entreprises et les activités indépendantes. Il s’agit d’une faveur fiscale accordée aux particuliers qui prêtent de l’argent à des start-ups. Aujourd’hui, plus de 10 millions d’€ ont pu être mobilisés pour appuyer les initiatives entrepreneuriales danse la région wallone.

Le prêt coup de pouce en quelques mots

Rappelons que le prêt coup de pouce a été lancé en septembre 2016. Le mécanisme consiste à encourager les particuliers à investir dans des PME de la région à travers des faveurs fiscales non négligeables. Le prêt dont le montant ne doit pas dépasser 50000€ est d’une durée fixe, de 4, 6 ou 8 ans. Les prêteurs particuliers bénéficient en contrepartie de leur contribution d’un crédit d’impôt de 4% pendant les 4 premières années et de 2,5% pour la suite.

Les résultats obtenus par le prêt coup de pouce

Depuis son lancement en 2016, ce sont plus de 10 millions d’€ qui ont été mobilisés, soit près de 570 prêts. C’est l’année 2018 qui a enregistré la participation la plus élevée avec 210 prêts coup de pouce et 4,2 millions d’€ distribués.

Une prolongation adoptée par le gouvernement wallon

Face au succès indéniable du mécanisme, beaucoup ont demandé la prolongation de la mesure fiscale. Chose faite puisque le gouvernement wallon a décidé de prolonger l’opération prêt coup de pouce de deux ans, de quoi réjouir les entrepreneurs en herbe qui, avouons-le, ont beaucoup de mal à trouver un financement auprès des banques classiques.

Des améliorations en perspectives

Les parties sont libres de fixer le taux d’intérêt du prêt. De façon générale, celui-ci oscille entre 1 et 2%. Toutefois, le mécanisme exige jusqu’à présent un système de prêt in fine. Cela signifie que l’emprunteur doit rembourser le prêt intégralement à la fin du contrat. Ce système est loin de satisfaire, ni les prêteurs ni les emprunteurs. Les intéressés préfèreraient un mode de remboursement étalé afin d’alléger le poids de la dette et pour éviter les risques d’impayés. Le ministre de l’économie a reçu les doléances en la matière et a promis d’étudier avec sérieux la question afin d’améliorer le mécanisme.

Le prêt coup de pouce, bientôt appliqué dans d’autres régions de la Belgique

De nombreuses associations dont l’UCM ou l’union des classes moyennes militent pour l’ouverture du mécanisme de prêt coup de pouce à d’autres régions belges dont Bruxelles. Ayant un fort succès en Wallonie, il n’y a pas de raison de ne pas développer le concept sur tout le territoire national. De nombreux start-uper et indépendants s’en réjouiraient. La mesure pourrait d’autant plus favoriser le développement économique national et permettre à des particuliers de trouver une alternative d’investissement. Les proches désireux de donner un coup de pouce à un entrepreneur pourraient bénéficier d’un cadre équilibré et sécurisé.

Auteur de la publication: Léa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *