prêt entreprise

La réussite d’un projet de création d’entreprise dépend essentiellement de la faculté de l’entrepreneur à établir un objectif à terme, court, moyen et long terme. Il est alors impératif d’élaborer un montage financier précis et sérieux qui permettra de prédire la santé financière de l’entreprise dans un, deux ou cinq ans.

Définition du montage financier

Il est relativement difficile de définir précisément ce qu’est un montage financier. Pour faire simple, élaborer un montage financier consiste à confronter les ressources aux dépenses afin de déterminer si les ressources disponibles permettent d’atteindre l’objectif fixé. Les ressources comprennent l’apport personnel de l’entrepreneur mais également les aides externes telles que crédits bancaires ou emprunts particuliers. Doivent également être prises en compte dans les ressources potentielles les recettes générées par l’activité qui contribuent à l’autosuffisance d’une entreprise. Le montage financier est un exercice complexe et multidisciplinaire que l’entrepreneur seul ne peut réaliser seul. Gestionnaire, juriste, fiscaliste, il soit s’appuyer sur une équipe entière pour l’élaborer.

Contenu du montage financier

Le montage financier s’exprime par des chiffres et comprend les 4 tableaux prévisionnels qui déterminent les ressources et les dépenses de l’entreprise. D’abord, le plan de financement va déterminer l’ensemble des capitaux pouvant être mobilisés pour permettre le lancement du projet. Ensuite, le seuil de rentabilité va déterminer le chiffre d’affaires de l’entreprise sur une période et déterminer la marge de bénéfice pouvant être réinjectée dans l’activité pour la continuité de celle-ci. Ce seuil de rentabilité sera renforcé par le compte de résultat prévisionnel qui détaille les recettes générées par l’activité mais également les charges. Enfin, le plan de trésorerie va établir, mois après mois, l’évolution des finances de l’entreprise. L’établissement du montage financier nécessitera des allers retours entre ces différents tableaux.

L’intérêt du montage financier

Le montage financier a pour but de réaliser une projection des capacités de l’entreprise à atteindre l’objectif fixé. Il va d’abord permettre à l’entrepreneur de déterminer si ses ambitions sont réalisables compte tenu des moyens pouvant être mobilisés. Dans le cas contraire, il pourra procéder à des réajustements afin de trouver le bon équilibre. Mais le montage financier permet également de convaincre les partenaires de l’entreprise. Associés, établissements de crédit, ces derniers doivent être rassurés du sérieux du projet et exigent des preuves matérielles. Peuvent-ils espérer un retour sur investissement et sur quelle période ? C’est le montage financier qui va établir le potentiel de l’entreprise aux yeux des partenaires et collaborateurs de l’entreprise. Dans la plupart des cas, les fournisseurs eux-mêmes exigent de voir le montage financier avant de concéder des acquisitions à crédit à l’entreprise, d’où l’importance capitale du montage financier.

A qui confier le montage financier ?

Tel qu’évoqué précédemment, le montage financier est un exercice complexe qui exige des compétences particulières. L’entrepreneur seul ne peut pas y arriver. Avec les allers retours fréquents entre le plan de financement, le plan de trésorerie, le compte de résultat, il est facile de s’y perdre. L’entrepreneur doit s’entourer d’une équipe multidisciplinaire capable de cerner toutes les facettes de l’activité. Il existe également des cabinets spécialisés dans l’aide à la création d’entreprise. Ces agences disposent d’une équipe composée de juriste, fiscaliste et experts comptable pour réaliser un montage financier propre et sérieux.

Il existe également des outils en ligne qui permettent d’établir un montage financier rapide. Ces outils se présentent généralement sous forme de tableaux que l’entrepreneur peut remplir pour réaliser les calculs nécessaires. Il s’agit toutefois d’outil basique qui s’adresse essentiellement à de petites activités telles que freelance ou encore auto entrepreneur. Ces outils ne répondent pas aux impératifs des grands projets qui impliquent des études préalables.